Vous êtes ici : Informations > Douane > Emploi - Fiches métiers

Mécaniciens des douanes (catégorie A, B ou C)

Publié le : mardi 30 août 2016 |
Mécaniciens des douanes (catégorie A, B ou C)
Véhicule | © Pascal Piérart
Le mécanicien des douanes est un agent de la branche « surveillance » qui peut exercer ses fonctions dans trois spécialités différentes.

Actualité : ouverture le 21 octobre 2016 des inscriptions au concours 2017 de contrôleur en maintenance navale.

Les fonctions

Le mécanicien des douanes est un agent de la branche « surveillance » qui peut exercer ses fonctions dans trois spécialités : mécanicien automobile, mécanicien naval ou mécanicien aéronautique. Il est affecté au sein d’une unité terrestre, navale ou aérienne implantée dans une direction régionale des douanes et peut se voir confier la responsabilité de la gestion d’un atelier (catégorie B) ou d’un service machine (catégorie A ou B). 

Le mécanicien est chargé du maintien en condition opérationnelle des moyens de transport (automobiles, motocyclettes, moyens navals ou aériens) de l'administration des douanes afin d'en faciliter la disponibilité et d'assurer une fonction de soutien aux équipes de surveillance. 

Il est aussi parfois chargé de l'entretien et de la valorisation de véhicules saisis dans l'attente de leur vente et peut être amené à effectuer des recherches ou procéder au démontage de parties de moyens de transport susceptibles de dissimuler des marchandises de fraude.
 

Activités principales du métier

  • Entretien, maintenance, réparation et dépannage : 
    • des véhicules (automobiles, motocyclettes) de l'administration des douanes, d'autres administrations (contrats), de véhicules saisis par l'administration ou destinés à être vendus au domaine ; 
    • des moyens navals garde-côtes et aériens (avions et hélicoptères) de l'administration des douanes (domaines : propulsion mécanique et machines auxiliaires, installations et systèmes électriques/électroniques, sécurité et sûreté du moyen, de l’équipage et des passagers…). 
  • Participation à la fouille et au démontage de véhicules ou de parties du moyen de transport susceptibles de dissimuler des marchandises de fraude dans des caches aménagées. 
  • Installation des équipements requis pour l'activité des unités de surveillance (sérigraphie, dispositif d'alerte sonore, gyrophare, panneaux à message variable, radios, rampe lumineuse). 
  • Maintien de conditions satisfaisantes d'hygiène et de sécurité et suivi de la capacité opérationnelle de l'atelier et maintien des conditions opérationnelles des moyens de transport. 
  • Gestion et suivi de l'état des stocks des pièces détachées et des approvisionnements 
  • Participation aux commissions d'agrément des véhicules pour le Transit International Routier et agrément des dispositifs de bi-carburation (gazole/ fuel domestique) [spécifique aux véhicules routiers] et apport de conseils ou d'aide aux décisions d'acquisition ou de renouvellement de nouveaux moyens de transport. 
  • Réalisation de formations relatives au montage et au démontage de véhicules susceptibles de dissimuler des marchandises de fraude, aux techniques de fouille des véhicules et sensibilisation des utilisateurs aux règles de sécurité dans l'utilisation des moyens de transport. 
  • Pour le mécanicien en maintenance navale : organisation et gestion du personnel du service machine, tenue du quart machine, participation aux missions de la douane en mer ; surveillance et contrôle du respect des normes réglementaires (maritimes et aériennes).
  • Traduction et suivi de la politique de maintenance, d’entretien et de sécurité définie au niveau central. 


Bien que les mécaniciens appartiennent à la branche de la surveillance et bénéficient du statut d'emploi spécifique des personnels de cette branche, leurs services en uniforme et porteur d'une arme ne sont pas courants. Ils peuvent cependant exercer leur activité la nuit, les samedis, dimanches et jours fériés pour le démontage de véhicules suspects ou le dépannage d'urgence de véhicules de service.

  1. Le mécanicien a une obligation de servir durant 5 années dans cette spécialité. 
  2. Le mécanicien naval exerce ses fonctions à bord d’un moyen naval garde-côtes des douanes ou à l'atelier naval national à La Rochelle. 
  3. Le mécanicien système avionique assure le dépannage des installations électroniques, électriques et radioélectriques des aéronefs. Le mécanicien système cellule en assure l'entretien mécanique et électrique.

 

Le recrutement

Le recrutement intervient selon deux modalités : 

  • par enquête auprès des agents déjà en fonction qui possèdent des diplômes techniques particuliers et/ou qui ont une expérience professionnelle dans ce domaine ; 
  • par concours ouvert par spécialité dans les catégorie A (inspecteur), B (contrôleur) et C (agent de constatation) aux titulaires de diplômes techniques requis dans chaque spécialité.

Au titre des recrutements 2017, la douane organise un concours de contrôleur dans la spécialité maintenance navale.

En savoir plus :


Les lauréats du concours sont nommés agent de constatation stagiaire des douanes (catégorie C) ou contrôleur stagiaire des douanes et droits indirects (catégorie B) ou inspecteur-élève, selon le concours duquel ils sont lauréats. 

Le candidat doit remplir : 

  1. les conditions générales d'admission à concourir aux emplois publics ; 
  2. les conditions d'aptitude physique requises ; 
  3. les conditions de diplômes exigées pour l’accès aux concours externes de la spécialité.
     

La formation

Le stage comprend un cycle d'enseignement professionnel, alternant des périodes de formation à l'École Nationale des Douanes de la Rochelle (ENDLR) et des périodes de stage pratique. Dès leur entrée à l'ENDLR, tous les stagiaires sont astreints au port de l'uniforme. 

Sous réserve qu'ils aient satisfait aux divers contrôles de connaissances, à l'oral de fin de stage et validé les stages complémentaires, les stagiaires sont affectés dans les services et titularisés à l'issue du stage. 

Mécanicien automobile : ils bénéficient chaque année de stages auprès des principaux constructeurs automobiles (Renault, Peugeot, Ford, Citroën) ou de motocyclettes (Yamaha, BMW) spécifiques à un type de véhicule ou de motorisation ou à un domaine particulier (exemples : airbags, prétensionneurs, électricité…). 

Mécanicien naval : la formation est essentiellement assurée par l'école nationale des douanes de la Rochelle (ENDLR) et dans les établissements professionnels spécialisés. Ils peuvent bénéficier de formations techniques continues et qualifiantes pour accéder à des postes de responsabilité au sein du service machine (chef ou second mécanicien). 

Mécanicien aéronautique : à l'issue du concours, le stage comprend un cycle d'enseignement professionnel, alternant des périodes de formation à l'ENDLR et des périodes de stage pratique. Ils doivent valider un stage de qualification et des formations techniques dispensées par les constructeurs des aéronefs de la Douane. 

 

Auteur : A/1 - Politique générale du personnel