Vous êtes ici : Informations > Douane > Sécurité - Lutte contre les trafics

Saisie d'objets archéologiques et d'animaux naturalisés menacés d'extinction

Saisie d'objets archéologiques et d'animaux naturalisés menacés d'extinction
SNDJ - saisie d'objets archéologiques et d'animaux naturalisés | © Douane
Le Service National de Douane Judiciaire (SNDJ) a réalisé cette saisie au domicile d'un e-commerçant qui proposait ces objets sur Internet.

Le Service National de Douane Judiciaire (SNDJ) saisit plusieurs centaines d'objets archéologiques et d'animaux naturalisés menacés d'extinction


A la suite d'une dénonciation de la Direction régionale des affaires culturelles de la région PACA au parquet de Draguignan, une enquête judiciaire a été confiée au SNDJ concernant un site Internet sur lequel de nombreux objets archéologiques de périodes préhistorique, antique et médiévale étaient vendus.

Les investigations menées par le SNDJ ont permis d'identifier dans les Alpes-Maritimes le e-commerçant dissimulé sous un pseudonyme. La perquisition de son domicile, effectuée le 3 février 2016 avec l'assistance de la Direction régionale des affaires culturelles et de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, a conduit à la découverte de centaines d'objets archéologiques et d'animaux ou parties d'animaux naturalisés.

Ont notamment été saisis des objets préhistoriques (paléolithique et néolithique) originaires du continent africain et du bassin méditerranéen, plus de 500 pointes de flèches en silex taillés, des objets antiques (des céramiques, des lampes...) d'Afrique du Nord, des objets métalliques romains (bronze et fer), des monnaies, anneaux, boucles de ceintures de l'époque gauloise ainsi que des monnaies médiévales.

S'agissant des animaux naturalisés qui sont protégés au titre de la Convention CITES1, trois défenses d'éléphant et deux de morses en ivoire, des crânes de singe, des têtes d’alligator, deux peaux de python, des dizaines de scorpions et des griffes de panthères ont également été saisis.

Enfin, une perquisition effectuée dans l'établissement bancaire du e-commerçant a permis de saisir plus de 700 pièces en or et des lingotins, en or et en argent, provenant des ventes illégales, pour une valeur estimée à plus de 30 000 €.

Cette affaire illustre l'action complémentaire de la douane, de la DRAC et de l'ONCFS afin d'identifier et de démanteler les trafics de biens culturels et d'espèces protégées et les filières de revente sur internet.


1 CITES : Convention on International Trade of Endangered Species, Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction, communément appelée « Convention de Washington ».

 

La saisie en images

Douane TV [Vidéo - 3'00]

 

Contact presse

  • Service national de douane judiciaire de Marseille, Florent NOURIAN : 09 70 28 21 95
  • Service de Presse de la douane : 01 57 53 42 11

 

Auteur : Service National de Douane Judiciaire

Documentation