Vous êtes ici : Informations > Douane > Sécurité - Lutte contre les trafics

Arsenal d'armes au domicile d’un particulier (Laon-Aisne)

Publié le : vendredi 20 mai 2016 |
Arsenal d'armes au domicile d’un particulier (Laon-Aisne)
Arsenal d'armes au domicile d’un particulier | © Douane
La grande majorité de ces armes, détenues illégalement, étaient dissimulées dans la maison et dans le jardin, enterrées dans des bidons.

Le 17 mai 2016, à 6h30, les agents des douanes de Laon ont réalisé une nouvelle saisie importante d’armes aux domiciles de deux individus résidant dans l'Aisne et dans l'Oise, suspectés de détenir illégalement des armes.

La brigade de Laon, accompagnée de deux équipes cynophiles de la brigade des douanes de Lille Gares et de la direction des opérations douanières de Lille, avec l’appui des gendarmes de Compiègne et de Soissons et des services de déminage de la sécurité civile de Picardie a ainsi saisi :

  • une trentaine d'armes longues de différents types (fusils mitrailleurs FAMAS, mitrailleuse BROWNING, fusils GARAND, fusils FM BRENDT, carabines ...), 2 bazooka, 1 lance roquette, une quarantaine d'armes de poing de différents calibres et de différentes marques (revolvers ENDFIELD, pistolets BERETTA 92, pistolets MAUSER, Luger, Colt, pistolets mitrailleurs) ainsi que 144 chargeurs ;
  • 17 114 munitions de différents calibres, 49 grenades de différentes natures (offensives, défensives, à fragmentation, fumigènes, percutantes) et d'origines variées (française, allemande, américaine), une trentaine d'engins explosifs dont un grand nombre d'obus de différents calibres (37 mm, 30 mm, 25 mm, 47 mm, 75 mm) ainsi que des fusées, une mine antipersonnel, des mortiers ;
  • 112 détonateurs pyrotechniques, une douzaine de bouchons allumeurs de mine ou allumeurs de grenade et 3 kg de poudre.

 

La grande majorité de ces armes, détenues illégalement, étaient dissimulées dans la maison d'un des deux individus, et dans son jardin, enterrées dans des bidons. Ce sont les équipes cynophiles et les chiens anti-explosifs qui ont permis de trouver les armes.

Les agents des douanes ont également constaté la présence d'un atelier, attenant à la maison, véritable laboratoire dédié au travail sur les armes et à leur remilitarisation.

Le nombre d'armes découvertes, leur dissimulation, l'existence de l'atelier, mais aussi la découverte de certificats de neutralisation et de poinçons, laissent à penser que les individus ne sont pas de simples collectionneurs et laissent présumer un travail de remilitarisation pouvant alimenter un trafic d’armes.

Les suites judiciaires ont été confiées au Service National de Douane Judiciaire de Metz par le Parquet de Soissons.

La lutte contre le trafic d'armes et de munitions est une priorité de la douane française.

En 2015, la douane française a saisi 1158 armes, soit une augmentation de 40% par rapport à 2014.

 

Album photos

Vidéo

 

Contacts presse

  • Service de presse de la douane : presse@douane.finances.gouv.fr ; 01 57 53 47 18
  • Thibault Schneider, Direction régionale des douanes de Picardie : 06 64 55 82 24
Auteur : Bureau de l'information et de la communication