Priscilla GNETO (judo)

Priscilla GNETO

Catégorie : -52 kg
Membre de l'Équipe de France Douane depuis 2013
Née à Abidjan (Côte d'Ivoire)
Club : DOUANE LEVALLOIS SPORTING CLUB JUDO

Palmarès

Meilleures performances

  • Médaillée de bronze (- 52 kg) aux JO 2012 de Londres (GBR)
  • Double championne du monde par équipe 2014 (- 52 kg) et 2017 (- 57 kg)
  • Médaillée de bronze par équipe mixte aux championnats du monde 2017 (- 57 kg) à Budapest (HUN)
  • Double championne d’Europe en 2016 (- 52 kg) à Kazan (RUS) et 2017 (- 57 kg) à Varsovie (POL)
  • Vice-championne d’Europe 2012 par équipe (- 52 kg) à Chelyabinsk (RUS)

2019

  • Médaillée de bronze en équipe mixte aux Jeux Européens de Minsk (BLR)

2018

  • Médaillée de bronze au Grand Prix de La Haye (NED)
  • Médaillée de bronze au Grand Prix d’Abu Dhabi (UAE)

Priscilla GNETO nous parle de son sport

Service Youtube indisponible en raison de la non-acceptation de l'utilisation des cookies

Interview de Priscilla Gneto entre deux entraînements :
"Moi c'est Gneto Priscilla, j'ai 23 ans je suis judokas licenciés du levallois sporting club. J'ai commencé à 11 ans et puis maintenant je suis donc pensionnaires en sport études à l'Insep. Je suis ceinture noire, il me semble que je l'ai eus à 16 ans ce qui était déjà énorme pour moi parce que ça faisait à peine cinq ans que j'avais commencé le judo et puis ben j'ai commencé à prendre judo sérieux après multiples podiums en tournois nationaux, en championnat de France U.N.S.S. et fédéral donc à partir de là c'était surtout un jeu mais les entraîneurs qui me faisait prendre conscience de l'importance que cela pouvait avoir et puis par la suite tout a été vraiment très vite. Je me suis retrouvé donc en poule espoir ensuite à l'Inef et à mes 18 ans je suis entré à l'insep. Ma plus belle médaille c'est donc ma médaille de bronze aux jeux olympiques qui arrivait très vite, j'avais 20 ans. Déjà pour moi c'était un challenge énorme donc de me retrouver là au jeu et puis de repartir avec une médaille c'était vraiment magique, c'est des moments qu'on n'oubliera jamais et puis que tout sportif espère atteindre un jour dans sa carrière. Donc j'ai eu la chance de pouvoir le réaliser à 20 ans et j'espère que ça se reproduira.
Ma prise spéciale c'est "o soto gari", que je fais souvent à la volée ce qui surprend énormément et puis j'ai la chance de le faire aussi bien à droite qu'à gauche.
J'ai de gros entraînements, d'autant plus que ça fait deux ans que je me suis bien remis dans les études et donc ça me fait de longues et grosse journée, ça veut dire toutes les matinées de 8h à 13h je suis en cours, sauf cas exceptionnel quand j'ai des gros entraînements, et puis l'après-midi je rattrape la matinée que j'ai raté, plus l'entraînement du soir donc c'est comme ça toute la semaine du lundi au
vendredi. Et puis on a beaucoup de stages aussi en amont donc voilà c'est beaucoup de préparation physique, beaucoup de combat en plus des compétitions, ce qui fait vraiment beaucoup mais bon au final sur les compétitions ça me permet d'arriver au mieux préparé et
puis en plus là il y a beaucoup des choses qui arrivent donc forcément je devrais un peu coupé sur les cours parce qu'il faut être prêt. Et puis voilà mon objectif premier c'est d'avoir un maximum de médailles donc au moment venu comme on a beaucoup de compétitions je mettrai encore plus l'accent sur l'entraînement, ce qui est déjà le cas.
Et puis voilà après c'est surtout des réglages au niveau technique, psychologique à régler avec le le staff médical les epci préparateur mental.
La ligne de mire personnellement c'est tous les tournois à venir parce que comme j'ai pas eu la chance de faire beaucoup tournois ces derniers temps parce que je revenais de blessure donc là je me remets vraiment dans le bain. Il m'a fallu une année pour me remettre dans le bain là ça revient donc vraiment c'est pour moi. Et puis il y a la qualification pour les championnats du monde et puis on a toujours en ligne de mire la qualification pour Rio donc en 2013.
J'étais vraiment super contente parce que c'est vraiment une aide et puis un soutien parce que c'est une convention qui nous permet de suivre nos entraînements. Pour ma part ça me permet de financer mes études que je fais donc c'est vraiment top et puis à côté voilà on a leur soutien permanent que ce soit en bonne période comment mauvaise période, donc c'est vraiment bien de se sentir soutenu. se
Je vous remercie, c'est vraiment top votre soutien est vraiment important pour moi parce que dans les mauvais moments les petits messages, les petites attentions, c'est ça qui fait qu'on relève la tête et qu'on a envie de se battre au quotidien.
Voilà donc merci beaucoup."