Vous êtes ici : Services > Particulier > Vous achetez - Véhicules

Exportation (hors de l'UE) d'un véhicule à moteur acheté en France

Publié le : jeudi 23 mai 2013 |
Exportation (hors de l'UE) d'un véhicule à moteur acheté en France
Car Interior | © IceNineJon | Flickr
Le système d'immatriculation des véhicules (SIV) a modifié les formalités d'exportation des véhicules. L'ancienne carte export n'existe plus.

Généralités

Les véhicules d'occasion sont exportés sans changement d'immatriculation. Les véhicules neufs (c'est-à-dire jamais immatriculés) peuvent être exportés avec une immatriculation provisoire WW (valable 1 mois, prorogeable 1 fois). La réglementation applicable relève principalement de l'arrêté du 9 février 2009 relatif aux modalités d'immatriculation des véhicules.

Pour plus d'informations sur le nouveau système d'immatriculation des véhicules (SIV), rendez-vous sur le site de l'Agence nationale pour les titres sécurisés (ANTS) : http://www.ants.interieur.gouv.fr/

____________ 

(1) (Article L110-1 du code de la Route - accessible sur le site Legifrance)
Conformément à l'application du code de la Route :
- Le terme "véhicule à moteur" désigne tout véhicule terrestre pourvu d'un moteur de propulsion et circulant sur route par ses moyens propres, à l'exception des véhicules qui se déplacent sur rails ;
- Le terme "remorque" désigne tout véhicule destiné à être attelé à un autre véhicule.
Sont donc soumis à immatriculation l'ensemble des véhicules à moteur, c'est-à-dire tous les véhicules dotés d'un moteur à propulsion ainsi que les remorques destinées à leur être attelées.

Comment s'y prendre ?

A l'issue de l'achat du véhicule à moteur, il convient de faire établir ou d'établir une déclaration d'exportation par le vendeur considéré comme exportateur ou par un intermédiaire (commissionnaire en douane ou autres tiers, y compris l'acheteur) qui devra être déposée au bureau de douane localement compétent pour le lieu ou le vendeur-exportateur est établi.

Outre la facture, doit être jointe une copie du certificat d'immatriculation du véhicule (carte grise).

Les véhicules neufs sont exportés sous couvert d'une immatriculation provisoire (CPI WW) délivré par la Préfecture. Le CPI WW permet de circuler jusqu'à la frontière. Les véhicules d'occasion sont exportés sous couvert de leur certificat d'immatriculation actuel en série normale. Les cartes export sont supprimées.

Avant de partir à l'étranger ou lors de votre arrivée en France, vous devez connaître certaines règles afin de faciliter votre passage à la douane. Pour cela, n'hésitez pas à vous rapprocher d'un service des douanes de votre pays de départ ou de destination.

Exemple, l'obligation déclarative. A l'entrée et à la sortie de France, les sommes, titres ou valeurs d'un certain montant doivent être déclarés à l'administration des douanes qui effectue des contrôles en ce domaine, afin de lutter contre le blanchiment des capitaux provenant de trafics illicites, notamment des stupéfiants. Voir l'information sur ce site.

Exceptions

Les véhicules neufs (véhicules qui n’ont jamais été immatriculés même si la date de la première acquisition est relativement ancienne) transportés sur plateaux ou remorques, n'ont pas besoin d'être immatriculés pour pouvoir être exportés. Dans ce cas aucun certificat d'immatriculation n'est à présenter à l'appui de la déclaration en douane. Par contre, la facture d'achat / de vente du véhicule devra être présentée avec la déclaration en douane.

Si le véhicule est acheminé par un transporteur à destination d'un pays de l'AELE, un titre de transit communautaire T2 devra être établi. A destination d'un DOM, l'établissement d'un titre de transit T2F est obligatoire.

Sur demande du déclarant, le service des douanes du bureau où sont effectuées les formalités d'exportation pourra viser un certificat de circulation EUR1, à condition que le véhicule soit exporté à destination d'un pays ayant conclu un accord avec la Communauté européenne. Ce document permet de bénéficier d'un droit de douane réduit ou nul en fonction de l'accord existant avec le pays concerné.
 

En savoir plus

Auteur : E/3 - Politique du dédouanement