Origine préférentielle d'une marchandise

Publié le : dimanche 1 mai 2016 |
Origine préférentielle d'une marchandise
L'origine préférentielle | © Douane
L’origine préférentielle sert à appliquer un taux de droits de douane réduit ou nul.

Le respect des règles d'origine préférentielle conditionne la réduction ou l’exonération de droits de douane prévus dans le cadre des relations préférentielles de l’UE.

Présentation

 

Dans le cadre des relations préférentielles de l’UE, les avantages tarifaires (taux de droits de douane réduit ou nul) sont réservés aux produits qui sont « originaires » des parties contractantes.

 

En conséquence, dans chaque accord, figure un protocole définissant la notion de produits originaires. Ces protocoles sont accessibles sur la page Liste des accords et préférences unilatérales de l’UE.

 

La consultation du guide pour la détermination de l’origine préférentielle dans l’UE est un pré-requis essentiel à l’appréhension des dispositions communes applicables en matière d’origine préférentielle.

 

Justifications de l'origine préférentielle

 

Le bénéfice d'un régime préférentiel est subordonné à la présentation d'une preuve de l'origine qui doit, en principe, intervenir au moment du dédouanement.

 

Il peut s’agir, en fonction du cadre juridique, des justificatifs suivants :

 

  • le certificat de circulation des marchandises EUR.1 ;
  • le certificat EUR-MED dans la zone pan-euro-méditerranéenne ;
  • une déclaration d’origine sur un document commercial identifiant clairement les produits, établie par tout exportateur si la valeur de l’envoi n’excède pas 6 000 euros, et sans limitation de valeur par un exportateur agréé (EA) par les autorités douanières du pays d’exportation ;
  • un formulaire EUR.2 dans le cadre de l'accord avec la Syrie ;
  • le certificat d'origine Formule A (à l’importation pour des produits originaires d’un pays bénéficiaire du SPG).

 

Dispositions communes

 

En matière d’origine préférentielle, un certain nombre de dispositions sont communes à toutes les relations préférentielles de l’UE :

 

  • le principe de territorialité et la tolérance d’extra-territorialité ;
  • la notion de produits entièrement obtenus ;
  • les ouvraisons ou transformations insuffisantes ;
  • le principe de transformation ou ouvraison suffisante ;
  • la tolérance d’incorporation de matières non originaires ;
  • les règles de cumul ;
  • l’interdiction de ristourne de droits de douane ;
  • la règle du transport direct et la présomption de non-manipulation.

 

Attention : l’existence de dispositions communes ne remplace pas la consultation de chaque cadre juridique applicable. En effet, chaque cadre juridique comporte des spécificités.

 

Chacune de ces dispositions communes est détaillée dans le guide pour la détermination de l’origine préférentielle dans l’UE.

Nous contacter

 

Si vous souhaitez sécuriser l’origine préférentielle de vos marchandises, vous pouvez consulter la page relative aux renseignements contraignants sur l’origine (RCO).

 

En savoir plus

 

Auteur : E/1 - Politique tarifaire et commerciale