Vous êtes ici : Informations > Douane > Emploi - Fiches métiers

Pilote d'avion ou d'hélicoptère des douanes (catégorie A ou B)

Publié le : lundi 21 octobre 2013 |
Mots clés : métier, recrutement
Pilote d'avion ou d'hélicoptère des douanes (catégorie A ou B)
Pilote d'hélicoptère | © Douane
Le pilote d'avion ou d'hélicoptère des douanes est un agent de catégorie A ou B relevant de la branche « surveillance » de la DGDDI.

Description des fonctions

Le pilote d'avion ou d'hélicoptère des douanes est un agent de catégorie A ou B relevant de la branche « surveillance » de la DGDDI (agents en uniforme et soumis à l’obligation du port de l’arme de service). 

Inscrit sur la liste du personnel navigant des douanes et affecté dans une brigade de surveillance aéromaritime ou aéroterrestre, il participe aux missions de surveillance maritime ou terrestre de la douane. 

Les pilotes de la DGDDI appartiennent à la branche surveillance et peuvent exercer leur activité la nuit, les samedis, dimanches et jours fériés. Ils doivent remplir les conditions d'aptitude physique exigées pour l'exercice des fonctions, qui sont vérifiées par un médecin agréé au moment de l'admission au concours. Une fois titularisé, le pilote a l’obligation de servir durant cinq années dans la spécialité.

Activités principales du métier

Participation à la surveillance douanière du territoire, au ciblage des aéronefs suspects (unité aéroterrestre) et au contrôle de l'appareil et des passagers. 

Surveillance du trafic maritime dans les eaux sous responsabilité française et participation à l'action de l'État en mer, notamment à la lutte contre les pollutions maritimes et au sauvetage en mer (unité aéromaritime). 

Exécution des missions au sein d'un équipage conformément aux instructions, aux ordres reçus ou sollicités. 

Exercice de tous les pouvoirs et attributions réglementaires d'un agent de la surveillance permettant de procéder à des contrôles de personnes, de moyens de transport et de marchandises. 

Rédaction de procès-verbaux de constatation d'infractions à l'issue des contrôles. 

Etablissement de comptes-rendus d'exécution des missions au commandement opérationnel et signalement de tout événement ou incident de nature à compromettre la mise en œuvre d'une nouvelle mission.

Recrutement

Les candidats doivent remplir les conditions générales d'admission aux emplois publics et les conditions d'aptitude physique requises par l'arrêté du 2 août 2010 relatif aux conditions d'aptitudes physiques particulières pour l'accès aux emplois de certains corps de fonctionnaires. 
Par ailleurs, les candidats doivent être en mesure de présenter un certificat médical de classe 1 pour participer aux exercices de vols du concours. 

En plus des diplômes exigés pour l'accès aux concours externes d'inspecteur (licence ou titre ou diplôme de niveau II) ou de contrôleur de la branche de la surveillance (baccalauréat ou titre ou diplôme de niveau IV), les candidats doivent détenir une des licences suivantes en cours de validité : 
- une licence civile de pilote professionnel d’avion (avec CPL/IR complet*) ; 
- une licence civile de pilote professionnel d’hélicoptère (avec CPL/IR complet*) ; 
- un autre brevet homologué de niveau I à IV dans la spécialité. 
* CPL/ IR = commercial pilot licence / instruments rating (licence de pilote professionnel et qualification de vol aux instruments) 
La détention d’une de ces licences est requise aussi bien pour le concours d’inspecteur pilote que pour celui de contrôleur pilote. 

Il faut également justifier de plus de 1 500 heures de vol (vol + simulateur) en tant que pilote.

Formation

 

Le stage comprend un cycle d'enseignement professionnel, alternant des périodes de formation à l'École nationale des brigades des douanes de La Rochelle (ENBD) et des périodes de stage pratique. 

Dès leur entrée à l'ENBD, tous les stagiaires sont astreints au port de l'uniforme. Les contrôleurs stagiaires recrutés dans la spécialité aéronautique suivent une formation théorique identique à celle des stagiaires de la branche de la surveillance. 

Les inspecteurs stagiaires suivent la scolarité de l'Ecole nationale des douanes (END) de Tourcoing et effectuent ensuite une formation complémentaire à l'ENBD de La Rochelle. 
Pendant les périodes de stage pratique, les futurs pilotes doivent valider des stages de qualification de type et de vol aux instruments (IR ME). Ils suivent également un stage opérationnel de pilote des douanes à la Cellule d’instruction des avions des douanes (CIAD) à Lorient ou à la Cellule d’instruction hélicoptère des douanes (CIHD) au Luc-en-Provence. 

Sous réserve qu'ils aient satisfait aux divers contrôles des connaissances et validé les stages de qualification au vol, les contrôleurs stagiaires sont affectés dans les services et titularisés un an après leur nomination.

Auteur : A/1 - Politique générale du personnel