Jeudi 5 juillet 2018

Opération de destruction symbolique de cornes de rhinocéros

La valeur des cornes présentées a été estimée à plus de un million d’euros sur le marché de la revente illicite.

Opération de destruction symbolique de cornes de rhinocéros

À l’occasion de la présentation du plan biodiversité par le premier ministre et le ministre de la Transition écologique et solidaire au muséum national d’histoire naturelle, le directeur général a présenté aux ministres ainsi qu’à Gérald Darmanin des cornes de rhinocéros saisies par les services des douanes. Un trafic en hausse depuis plusieurs années en raison des profits importants qu’il génère pour les contrebandiers.

Les cornes de rhinocéros ont ensuite été détruites symboliquement puis placées sous scellées par les ministres Gérald Darmanin et Nicolas Hulot. La valeur des cornes présentées a été estimée à plus de un million d’euros sur le marché de la revente illicite.

Cette opération organisée par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONFCS) a permis d’exposer également d’autres espèces protégées par la convention de Washington (CITES) : têtes de singe, peaux d’ours, d’hippopotame et de panthère des neiges, crâne de crocodile du Nil, pinsons et chardonnerets, défense d’éléphant ouvragée, etc.

En images

Service Flickr indisponible en raison de la non-acceptation de l'utilisation des cookies