Inspecteur des douanes

Le grade d’inspecteur des douanes appartient à la catégorie A de la fonction publique de l’État.

Le métier d’inspecteur des douanes

Après votre réussite au concours, vous serez nommés inspecteur stagiaire des douanes et suivrez une formation comprenant un cycle d’enseignement professionnel de 18 mois à l’école nationale des douanes de Tourcoing, suivi d’une formation pratique de 6 mois.
Le lieu d’exercice de votre stage pratique dépendra de votre classement à l’issue du cycle d’enseignement théorique et des besoins de l’administration.

À l’issue de cette année de stage, et sous réserve d’avoir satisfait aux divers contrôles des connaissances, vous serez titularisés en tant qu’inspecteur des douanes.

La diversité des fonctions que vous serez appelés à exercer reflète la multiplicité des missions fiscale, économique, et de protection de l'espace national et européen dont la douane a la charge.

Cette variété dans les métiers n'est pas synonyme de cloisonnement, car vous conserverez la possibilité de diversifier votre expérience professionnelle et de changer de branche d’activité au cours de votre carrière administrative.

Branche des opérations commerciales ou de l’administration générale

Dans le cadre de fonction d’administration générale, vous pourrez exercer les fonctions suivantes :
rédacteur à la direction générale, en direction territoriale, ou au sein d’une direction à compétence fonctionnelle ;
agent poursuivant, représentant l’administration devant les juridictions judiciaires ;
formateur dans les écoles des douanes ou bien responsable en région de la formation professionnelle.

Dans le cadre de fonctions liées aux opérations commerciales, pour pourrez devenir :
conseiller aux entreprises au sein des pôles d’action économique des directions régionales des douanes et droits indirects : vous accompagnerez les opérateurs du commerce international, afin d'optimiser leurs opérations de dédouanement,
agent d'encadrement : vous dirigerez et vous animez une unité composée d’agents de catégorie B et C chargés du contrôle des opérations de dédouanement ou de perception des contributions indirectes ;
auditeur : vous étudierez les stratégies financière et commerciale de l’entreprise pour lui proposer les procédures les plus adaptées à son activité, et vous formaliserez au sein d’un rapport d’audit les relations entre l’opérateur économique et la douane ;
enquêteur : dans un service régional d'enquête (SRE), ou à la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED), vous effectuerez, dans les écritures des redevables, des enquêtes destinées à vérifier la régularité des opérations intéressant le service des douanes et, le cas échéant, vous relèverez et constaterez les opérations irrégulières ou frauduleuses.

Branche surveillance

En tant qu’inspecteur, la branche de la surveillance vous ouvre notamment la possibilité d’exercer les fonctions suivantes :
chef de la surveillance douanière : vous organiserez le service et contrôlerez l'exécution des missions incombant aux unités de ses brigades ; vous dirigerez les opérations importantes et assurerez l'encadrement des agents (en uniforme) placés sous vos ordres ; vous animerez les actions de formation professionnelle ;
officier de douane judiciaire : après l’obtention d’une qualification spécifique, vous effectuerez des enquêtes judiciaires, sur réquisition du procureur de la République ou sur commission rogatoire du juge d'instruction dans les domaines définis à l’article 28-1 du code de procédure pénale (matières principalement douanière, économique et financière).

Évolution de carrière

Les perspectives d’évolution sont diversifiées au sein de l'administration des douanes. Vous pourrez accéder à l’encadrement supérieur, soit par la voie d’un concours professionnel (après 5 années d’ancienneté), soit à plus longue échéance, par promotion interne.

Rémunération en début de carrière

Vous percevrez, en chiffres bruts annuels (base 2016), dès l'affectation en sortie d'école, 33 100 € (inspecteur des douanes) ou 37 700 € (inspecteur informaticien). [primes incluses – données indicatives pour les agents recrutés à titre externe].

Conditions de présentation au concours

Rappel : Il n’y a pas de limite d’âge pour concourir.

Conditions de candidature à titre externe

  •  Vous devez posséder la nationalité française ou être ressortissant d'un des États membres de l'Union européenne ou d'un des États parties à l'accord sur l'espace économique européen, d'Andorre, de Monaco ou de la Suisse. Attention, l'accès à certains emplois est réservé aux seuls titulaires de la nationalité française, ces emplois étant liés à l'exercice de prérogatives de puissance publique ou inséparables de l'exercice de la souveraineté nationale.
  • Vous devez jouir de l’intégralité de vos droits civiques et être en position régulière au regard des dispositions du code du service national, les mentions portées au bulletin 2 du casier judiciaire doivent être compatibles avec l’exercice des fonctions ;
    Les candidats doivent également satisfaire à l’enquête administrative préalable au recrutement ;
  • Vous devez être titulaire d’un diplôme national de fin de deuxième cycle de l’enseignement supérieur (licence) ou d’un diplôme équivalent ou bien justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans à temps plein dans un emploi de niveau au moins équivalent à celui exercé par un inspecteur des douanes (cf. nomenclature PCS-ESE 2003 de l’INSEE). À noter que ces conditions de diplômes ou d’expérience professionnelle ne sont pas opposables aux mères et pères d’au moins trois enfants, ainsi qu’aux sportifs de haut niveau (reconnus par le ministère chargé des Sports) ;
  • Vous devez remplir les conditions physiques exigées pour l’exercice des fonctions.

Organisation du concours

Le concours se déroule en deux phases

Trois épreuves écrites obligatoires d’admissibilité :

  • Épreuve 1 - Durée 4 h - Coefficient 6

Rédaction d’une note, à partir d’un dossier relatif aux questions économiques, financières et sociales

  • Épreuve 2 - Durée 3 h - Coefficient 4

Épreuve à dominante juridique (au choix du candidat)  : Droit constitutionnel, droit administratif et libertés publiques / Institutions, droit et politiques communautaires / Droit des affaires / Droit pénal.

  • Épreuve 3 - Durée 3 h - Coefficient 4

Épreuve à dominante économique (au choix du candidat) : Analyse économique / Comptabilité et analyse financière / Gestion et administration des entreprises / Géographie économique et humaine

  • Épreuve 4 (facultative) - Durée 2 h - Coefficient 2

Épreuve de langue étrangère (au choix du candidat) : allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, italien, russe (sans dictionnaire, sauf pour l’arabe et le chinois)

Trois épreuves orales obligatoires d’admission :

  • Épreuve 1 - Préparation : aucune - Durée 30 mn - Coefficient 10

Entretien, sur la base d’une fiche de parcours professionnel et personnel, visant à apprécier les motivations du candidat et son aptitude à exercer des fonctions à la direction générale des douanes et droits indirects.

  • Épreuve 2 - Préparation : 10 mn - Durée 30 mn - Coefficient 3

Épreuve orale de finances et gestion publiques

  • Épreuve 3 - Préparation : aucune - Durée 15 mn - Coefficient 3

Épreuve orale de langue étrangère (au choix du candidat) : langue différente de celle choisie pour l’écrit, parmi allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, italien, russe.

Programme et annales des épreuves