• Accueil
  • L'offre de formation de la douane française à l'international

L'offre de formation de la douane française à l'international

ENGLISH VERSION

Venez vous former à la française !

La douane française propose une large offre de formations ouvertes à nos partenaires douaniers étrangers qui souhaitent développer les échanges de stagiaires et leurs connaissances techniques.

La formation des inspecteurs élèves étrangers à l'École Nationale des Douanes

Service Youtube indisponible en raison de la non-acceptation de l'utilisation des cookies

Transcription de la vidéo « La formation des inspecteurs élèves étrangers à l'École Nationale des Douanes » :

Christophe Laine : Nos collègues étrangers sont complètement intégrés à la scolarité française, ils ont dix mois de scolarité de septembre jusqu'à juillet et y suivre absolument le même cursus est une première ouverture pour les cadres douanier français et si nos collègues
étrangers ont besoin de cette ouverture, on a évidemment réciproquement besoin, la frontière, c'est pas un lieu de fermeture, c'est bien sûr un lieu d'échanges.
 

Témoignages :

  • Tarif Seng : Je m'appelle Tarif Seng, je viens du Cambodge et avant de venir ici, j'ai fait mes études universitaires au département d'études francophones à la cité royale de phnom penh et je suis diplômée en tourisme et professorat.
  • Yacouba Cissouma : Je suis originaire du mali, pour ce qui concerne mon parcours universitaire je suis diplômé  en maîtrise en droit privé et suite à un concours, je me trouve effectivement à la direction générale des douanes du mali et la direction de la facilitation et du partenariat avec les entreprises.
  • Ibrahim Cabba : Je m'appelle Ibrahim Cabba, je viens de la Guinée et je suis fonctionnaire de l'administration des douanes de la tenue de guinée, je suis diplômé de l'Université Julius Nyerere de Kankan en finance. J'ai une maîtrise en finance ensuite j'ai enseigné pendant près de trois ans pour enfin passer un bref passage dans un cabinet d'audit, j'étais auditeur avant d'être recrutée comme fonctionnaire à l'administration des douanes de guinée.
 

Quelques souvenirs de stage ?

  • Yacouba Cissouma : Ça a été d'abord une formation très intense  parce que avec une succession d'évaluation qui finit par un grand oral qui était pratiquement toutes les matières et là je sentis effectivement que j'ai quand même appris beaucoup de choses.
  • Ibrahim Cabba : En réalité ça c'est très bien passé au regard des résultats que j'ai obtenus en fin de formation.
  • Tarif Seng : Lors de la formation j'ai pu acquérir de nouvelles compétences professionnelles en tant que savoir faire, savoir être et ce qui va me permettre plus tard de contribuer, de participer à la modernisation et à amélioration de mon administration.
 

Les enseignements qui vous ont marqué ?

  • Tarif Seng : Parmi une trentaine de matières, les matières  qui m'a beaucoup accroché ce sont premièrement les triptyques douanier et après les régimes particuliers et ensuite c'est les missions, les organisations et les moyens de la DGDDI.
  • Yacouba Cissouma : Je pourrais citer le contentieux douanier qui est une matière que j'ai beaucoup apprécié beaucoup comprise également et de façon transversale également tout ce qui concerne un peu l'action économique de la douane.
  • Ibrahim Cabba : Le contrôle  ex ante et ex post qui constitue globalement, une matière qui m'a vraiment intéressé et qui reprend pratiquement tout le cheminement de dédouanement,  à l'avant, pendant et l'après dédouanement.

Où étiez vous en stage pratique ?

  • Tarif Seng : J'ai effectué un stage de concrétisation  à la direction interrégionale de Nantes dans laquelle j'ai fait le stage dans la direction régionale de Pays de la Loire et la direction régionale des gardes du côte de Nantes.
  • Yacouba Cissouma : J'ai réalisé mon stage à Bordeaux et là également à la direction régionale de bordeaux, ils étaient très sympas nous ont bien reçu nous avons pu visiter différents services et avoir beaucoup d'explications, nous avons fait le terrain et même avec la brigade, en fait la surveillance et là c'était très intéressant, nous avons beaucoup appris et nous avons vu comment les services sont organisés et comment le service fonctionne.
  • Ibrahim Cabba : Nous avons bénéficier d'un stage de découverte, moi personnellement c'était à la DI de Normandie précisément à la DR du Havre et au cours de deux semaines de stage, j'ai eu l'opportunité de découvrir plusieurs services et le service qui a attiré le plus mon attention c'était le service la Celtics qui est assuré de l'analyse du risque.

Une formation qualifiante et diplômante

  • Christophe Laine : Ils suivent absolument le même cursus, c'est à dire des enseignements de fondamentaux techniques et réglementaires douaniers et évidemment des choses un peu plus transverses qui sont ponctuées bien entendu d'examen puisque c'est une formation qualifiante à une formation de qualité qui se terminera par l'attribution d'un diplôme pour ceux qui auront réussi à la formation
  • Tarif Seng : Les diplômes est une vraie fierté et je suis vraiment content, parce qu'au nom de mon pays c'est un grand honneur et aussi c'est une fierté  de ma direction général.
  • Ibrahim Cabba : À la fois un sentiment de grande satisfaction après avoir passé toutes les étapes de la formation les contrôles de connaissances et passer le process, je pense que c'est vraiment le couronnement d'une année de dix mois de formation et une grande fierté pour moi et surtout pour mon administration pour avoir réussi ma scolarité surtout.

Et après ?

  • Tarif Seng : Ça sera un grand plaisir de les revoir parce que ici on a passé une année ensemble on a passé de bons moments et plus tard ce serait bien de les revoir de temps en temps par exemple en tant que attaché douanier
  • Yacouba Cissouma : J'en ai discuté a déjà avec certains qui sont intéressés à me rendre visite au mali et c'est avec bras ouvert, effectivement que je les accueillerais  et je pense que ce serait une très bonne expérience également pour eux de découvrir notre administration et comment les choses évoluent à notre niveau et également de représenter les élèves étrangers au comité paritaire de l'école et là ça m'a permis de comprendre beaucoup de choses et je pense que c'est une dynamique qui doit continuer et je suis également engagés et prêts à participer à tout moment à ces réunions effectivement qui permettent de maintenir tout ce qui concerne le souvenir et puis la dynamique de l'école d'une façon générale.
  • Christophe Laine : Je pense que c'est aussi un vecteur important pour nous dès le début de cette école, d'amélioration de la coopération internationale et j'avoue que moi j'aimerais qu'on développe un petit peu ce réseau avec les élèves et surtout les anciens élèves à ce qu'on appelle ici aujourd'hui les alumnis et pourquoi pas se lancer dans la création d'un réseau sur un support qui conviendra de déterminer ultérieurement pour pouvoir vraiment avancer dans cette voie.

Et la francophonie ?

Yacouba Cissouma : Je pense que  la francophonie aujourd'hui est réellement un tremplin pour nos différents états puisque ça permet pratiquement de pouvoir communiquer entre nous et de pouvoir apprendre de nos richesses je pense que c'est une langue que nous devons toujours valoriser et faire en sorte effectivement que la communication demeure entre nous avec ça et du fait également que nous évoluons dans une administration qui parlent la même langue ça peut nous permettre effectivement des échanges fructueux entre états.

Pour accéder à la formation