Chiffres du commerce extérieur : principaux résultats novembre 2023

Chiffres du commerce extérieur : principaux résultats novembre 2023

Chiffres du commerce extérieur de novembre 2023, bilan du nombre d’exportateurs au 3e trimestre 2023 et étude sur les voitures électriques dans le commerce extérieur de la France : principaux résultats.

Le Département des statistiques et des études du commerce extérieur (DSECE) de la Direction générale des douanes et droits indirects (DGDDI) a mis en ligne les trois publications suivantes : les résultats du commerce extérieur en novembre 2023, les statistiques sur le nombre d’opérateurs à l’exportation au 3e trimestre 2023 et une étude analysant l’essor, ces dernières années, des voitures électriques dans le commerce extérieur de la France, intitulée « Voitures électriques : vive expansion dans les échanges de voitures de la France depuis six ans ». En voici les principaux résultats.

Résultats du commerce extérieur en novembre 2023

En tendance1, en novembre 2023, le solde commercial de la France poursuit son amélioration et augmente de 0,3 milliard d’euros, après une hausse de 0,9 milliard d’euros le mois précédent. Il atteint ce mois-ci - 7,4 milliards d’euros.
Sur le mois, les exportations augmentent de 0,2 milliard d’euros pour s’établir à 49,6 milliards d’euros. Dans le même temps, les importations diminuent légèrement, de 0,1 milliard d’euros, et s’établissent à 57,0 milliards d’euros.
En novembre 2023, le solde énergétique s’améliore de 0,1 milliard d’euros, porté par la baisse du prix des produits énergétiques importés. Les soldes des biens d’investissement et de consommation augmentent également (respectivement de 0,2 et 0,1 milliard d’euros) tandis que celui des biens intermédiaires se maintient au même niveau qu’au mois précédent.

Figure 1 : Solde du commerce extérieur Fab/Fab (En milliards d’euros)

Solde du commerce extérieur Fab/Fab (En milliards d’euros)

1-Les statistiques mensuelles présentées dans la suite de ce document sont en tendance, c’est-à-dire réalisées sur des séries de commerce extérieur lissées par une moyenne mobile centrée d’ordre 3.

Statistiques sur les opérateurs du commerce extérieur au 3e trimestre 2023

Au 3e trimestre 20231, le nombre d’exportateurs « résidents », c’est-à-dire excluant les sociétés étrangères non immatriculées en France au registre du commerce et des sociétés (RCS), est quasi-stable par rapport à la même période un an plus tôt (3e trimestre 2022) : il progresse d’à peine 100 unités pour s’établir à 129 700 unités légales. Cette quasi-stabilité globale résulte de variations plus amples observées selon les types d’opérateurs, qui se compensent.

Ainsi par tranche d’effectif, le nombre d’opérateurs de moins de 20 salariés augmente de 600 alors que celui des 20 à moins de 250 salariés recule de 500. Par secteur d’activité, la nette hausse sur un an du nombre d’opérateurs dans les services (+1 600 unités) et de secteur inconnu (+500) est compensée par des baisses dans les secteurs de l’agriculture (-1 000), de l’industrie (-500) et du commerce (-500).
Au 3e trimestre 2023, en incluant les opérateurs « non-résidents », le nombre total d’exportateurs de biens depuis la France progresse de 1 400 par rapport à la même période un an plus tôt (3e trimestre 2022), pour s’établir à 146 200 unités légales.

Résultats de l’étude « Voitures électriques : vive expansion dans les échanges de voitures de la France depuis six ans »

Ce mois-ci, le DSECE publie une étude sur les échanges de véhicules électriques de la France au cours des six dernières années. Cette étude montre qu’entre 2017 et 2023, le commerce extérieur de voitures électriques et hybrides a connu une très forte croissance en France : en nombre de voitures, les importations ont été multipliées par plus de 20 et les exportations par près de 4 sur cette période. On compte ainsi 325 000 voitures électriques et hybrides importées au 1er semestre 2023, et 176 000 exportées. Malgré cette hausse, les seules voitures électriques (non hybrides) ne représentent encore que 16 % du total des importations de voitures et 10 % des exportations au 1er semestre 2023.

Figure 2 : Évolution des importations de voitures de la France entre les 1ers semestres 2017 et 2023 (En milliers de voitures)

Figure 2 : Évolution des importations de voitures de la France entre les 1ers semestres 2017 et 2023 (En milliers de voitures)

2-Les statistiques sur les nombres d’exportateurs relatives à un trimestre donné comptabilisent le nombre d’unités légales ayant effectué au moins une exportation au cours de la période de 4 trimestres se terminant le trimestre considéré.

Le commerce de voitures électriques de la France s’effectue majoritairement avec l’Union européenne et est principalement réalisé par des entreprises de nationalités française et allemande. Toutefois, la part de la Chine dans les importations de la France prend de l’ampleur sur la période récente, de même que la part des importations réalisées par des groupes étrangers (plus de la moitié des voitures électriques importées au 1er semestre 2023).

Le développement des importations de voitures électriques contribue en grande partie à la détérioration du solde commercial enregistré pour les voitures : celui-ci diminue de 3,0 Md € et celui des voitures électriques de 3,2 Md €.

Il induit également une dépendance croissante de la France aux importations dans le contexte de la hausse des immatriculations de voitures électriques. Au 1er semestre 2023, les importations nettes (après déduction des exportations) de voitures électriques neuves représentent ainsi près des trois quarts des immatriculations du semestre.

Les prochaines publications, qui porteront sur les résultats du commerce extérieur de décembre 2023, sur le bilan du commerce extérieur au 4e trimestre 2023 et sur l’ensemble de l’année 2023, seront mises en ligne le mercredi 7 février 2024, à 08h45.