Équipe de France Douane

L’Équipe de France douane accueille deux nouveaux champions en 2021 :

  • Samir AÏT-SAÏD (GYMNASTIQUE)
  • Clément BESSAGUET (TIR)

La douane française et le sport de haut niveau

L’EFD, Équipe de France Douane

Pour les besoins de sa mission fondamentale de surveillance des frontières, notamment dans le Jura, les Alpes et les Pyrénées, l’administration des douanes a dû créer dans les années 1950 des brigades de haute montagne capables de faire obstacle à la contrebande qui se développait dans ces régions.

La nécessité de disposer d’un personnel d’encadrement particulièrement expérimenté et en nombre suffisant pour assurer la formation des douaniers skieurs a conduit l’administration des douanes à confier la formation et l’entraînement de ses douaniers de montagne à des skieurs de haute qualité pratiquant la compétition au niveau international dans les équipes de France.

Des relations étroites se sont donc nouées entre la fédération française de ski et l’administration des douanes dès les années 1950. A partir des années 1960, la FFS rencontre de sérieuses difficultés pour que ses coureurs de premier plan, engagés dans la haute compétition, puissent poursuivre leur entraînement tout en faisant état d’une occupation professionnelle, afin de respecter les contraintes d’amateurisme exigées par l’Olympisme. Des skieurs de haut niveau sont alors recrutés par l’administration des douanes en qualité d’auxiliaires.

La loi de finances pour 1967 officialise les liens privilégiés qui se sont noués entre l’administration des douanes et la fédération française de ski en créant dans le budget de la douane, des emplois de contractuels réservés à des skieurs de haut niveau. Le 2 février 1984, une convention signée entre le ministre du temps libre, de la jeunesse et des sports et le secrétaire d’Etat au budget précise les engagements de la douane à l’égard du développement du sport de haut niveau et notamment du ski de compétition. La douane réserve sur son budget 40 contrats à des sportifs de haut niveau. A compter de 1994, à la demande du ministre, la Douane cherche à diversifier ses actions de partenariat. En effet, alors que les contrats signés avec la FFS lui permettaient d’être présente sur la scène sportive en hiver, elle en était absente le reste de l’année.

Après négociation avec la FFS et le ministère de la jeunesse et des sports, le nombre de contrats offerts aux skieurs est ramené progressivement de 40 à 28. Les contrats libérés par la FFS sont alors offerts à des sportifs de haut niveau pratiquant des activités liées aux missions de la branche de la surveillance : tir, ski, judo, athlétisme.

Aujourd’hui, la douane dispose de 35 emplois de contractuels

Les contrats sont conclus pour une durée d’un an renouvelable et se répartissent entre la fédération française de ski (23 contrats), la fédération française de judo (4 contrats), la fédération française de tir (1 contrat), la fédération française Handi sport (2 contrats), la fédération française d’athlétisme (1 contrat), la fédération française d’escrime (3 contrats) et la fédération française de gymnastique (1 contrat).

La politique suivie par l’administration des douanes en matière de sport de haut niveau tente de concilier différents objectifs

  • Recruter des athlètes performants, capables de s’illustrer et de valoriser l’image de l’administration des douanes ;
  • Permettre aux athlètes de poursuivre une carrière d’excellence sportive sur des durées relativement longues afin de les mettre dans les meilleures conditions matérielles possibles. Dans certaines disciplines, c’est en fin de carrière que certains sportifs obtiennent la consécration.
  • Favoriser l’insertion professionnelle des athlètes. En leur qualité d’agent contractuel de l’Etat, les sportifs de haut niveau peuvent présenter les concours internes de l’administration des douanes. Pour optimiser leurs chances de réussite, l’administration des douanes organise en leur faveur des actions de formation personnalisées et des stages pratiques.

De la part des athlètes historiques, de très beaux résultats ont été obtenus

Grâce notamment à Madeleine Malonga et Marie-Ève Gahié, sacrées championnes du monde de judo au Japon, à Yannick Borel avec le second titre de champion du monde d’escrime par équipe, à Alexis Pinturault, qui avec 34 victoires, dont 5 en 2021, devient le skieur français le plus victorieux en Coupe du monde, ou encore grâce à Clément Noël (ski alpin), Quentin Fillon-Maillet (biathlon) et Jean-Frédéric Chapuis (ski cross), auteurs chacun de trois victoires en Coupe du monde.

 

Brochure saison 2019/2020 de l'Équipe France douane