Programmeur des douanes

Mise à jour le 28/09/2022

Le concours de contrôleur - programmeur des douanes et droits indirects appartient à la catégorie B de la fonction publique. Ce concours vous permet d’exercer au sein de la filière informatique de l’administration des douanes.

Le métier de contrôleur programmeur

Vos fonctions

En tant que contrôleur-programmeur, vous serez chargé d’assurer le développement et la gestion des applications.

À ce titre, vous utiliserez les méthodes, langages et technologies choisies pour permettre un fonctionnement optimal du système d’information de la douane française.

Vous assurerez également la surveillance générale du système d'information, définirez les sauvegardes et participerez à l'application des consignes de sécurité.

Vous pourrez aussi exercer des missions d’assistance aux utilisateurs des services en ligne et des multiples services en ligne offerts par la Douane.

Votre environnement

La Douane française appartient au Ministère de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique. 

Elle est chargée de missions très variées telles que le dédouanement des marchandises, la lutte contre la fraude, la protection du consommateur et l'élaboration des statistiques du commerce extérieur.

Évolution de carrière

Si vous souhaitez poursuivre votre carrière dans la filière informatique, vous pourrez présenter à titre interne le concours d'inspecteur - programmeur de système d'exploitation (PSE).

Vous pourrez accéder au grade supérieur par concours ou par promotion au choix, sous conditions d'ancienneté.

Rémunération en début de carrière

À titre indicatif, le contrôleur-programmeur des douanes perçoit, en chiffres bruts annuels, dès l'affectation en sortie d'école, 31 100 euros primes incluses (chiffres indicatifs pour des agents recrutés à titre externe en 2017).

Formation après recrutement

Après votre réussite au concours, vous serez nommé contrôleur stagiaire des douanes et suivrez une formation d’un an comprenant un cycle d’enseignement professionnel d’environ 4 mois à l’Ecole nationale des douanes de la Rochelle, suivi d’une formation pratique d’environ 8 mois dans les services.

À l’issue de cette année de stage, et sous réserve d’avoir satisfait aux divers contrôles des connaissances, vous serez titularisés en tant que contrôleur des douanes de 2ème classe et affectés sur un poste.

  • Les résidences d'affectation sont principalement :
  • le Centre Informatique Douanier ( à Osny, Val d'Oise)
  • la Direction Nationale des Statistiques et du Commerce Extérieur (à Toulouse)
  • la sous-direction des systèmes d'information et des télécommunications de la direction générale des douanes (à Montreuil, Seine-Saint-Denis)
  • la direction technique de la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (à Ivry-sur-Seine, Val-de-Marne).

Conditions de présentation au concours

Le concours externe est ouvert aux titulaires d'un baccalauréat ou d'un diplôme ou titre homologué au moins au niveau IV, en application des dispositions de l'article R. 335-13 du code de l'éducation, inscrit et recensé au répertoire national des certifications professionnelles. À défaut, les candidats doivent justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans à temps plein dans un emploi de niveau au moins équivalent à celui exercé par un contrôleur des douanes (cf. nomenclature PCS-ESE 2003 de l’INSEE).

Organisation et contenu des épreuves du concours de contrôleur programmeur des douanes

Admissibilité 

  • Epreuve n°1 : questions et/ou cas pratique

Réponse à des questions et/ou cas pratique sur un sujet à caractère administratif à partir d’un dossier afin d'apprécier les capacités rédactionnelles des candidats. Le dossier ne peut excéder 15 pages.

Durée : 3 heures - coefficient 2. Toute note inférieure à 5 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.

  • Epreuve n° 2 : établissement et/ou relecture d'un algorithme 

Etablissement et/ou relecture de l’algorithme (sous forme d’ordinogramme) correspondant à la solution d’un problème simple et écriture des séquences de programme demandées correspondantes. La programmation devra être réalisée dans un langage évolué choisi par le candidat, au moment de son inscription, sur la liste fixée par arrêté du ministre intéressé en application de l’article 9 de l’arrêté du 10 juin 1982 susvisé.

Durée : 4 heures - coefficient 4. Toute note inférieure à 10 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.

Admission 

  • Epreuve n°1: épreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle

Cette épreuve consiste en un entretien avec le jury visant à apprécier les aptitudes et la motivation du candidat et à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle. Pour conduire cet entretien, qui a pour point de départ un exposé du candidat sur son expérience professionnelle, d’une durée de huit minutes au plus, le jury dispose du dossier constitué par le candidat en vue de la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle.

Au cours de cet entretien, le candidat est également interrogé sur des questions relatives à des connaissances administratives générales.

Le candidat établit un dossier de reconnaissance des acquis de son expérience professionnelle, qu’il remet au service organisateur à la date fixée dans l’arrêté d’ouverture du concours. Le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle n’est pas noté.

Le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle ainsi que le guide d’aide au remplissage sont disponibles sur le site internet de la DGDDI. Le dossier est transmis au jury par le service gestionnaire du concours après l’établissement de la liste d’admissibilité.

En vue de l’épreuve de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle, le jury utilise une grille d'évaluation (pdf - 58 Ko) dont le contenu est chaque année mis en ligne sur le site internet du ministère chargé des douanes.

Durée : 25 minutes - coefficient 5. Toute note inférieure à 5 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.

  • Épreuve n° 2 

Programme des épreuves et liste des langages PDF (valable à compter du concours organisé au titre de 2021)

Préparation : 15 minutes - exposé et questions : 30 minutes - coefficient 2. Toute note inférieure à 10 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.

  • Epreuve n°3 : traduction d'un texte en anglais issu d'une revue ou d'une documentation informatique

Durée : 1 heure 30 - coefficient : 1. Cette épreuve ne comporte pas de note éliminatoire.

Admissibilité

  • Épreuve n° 1 : réponse à des questions et/ou cas pratique 

Réponse à des questions et/ou cas pratique sur un sujet à caractère administratif à partir d’un dossier afin d'apprécier les capacités rédactionnelles des candidats. Le dossier ne peut excéder 15 pages.

Durée : 3 heures - coefficient 2. Toute note inférieure à 5 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.

  • Épreuve n° 2 : établissement et/ou relecture d'algorithme

Etablissement et/ou  relecture de l'algorithme (sous forme d’ordinogramme) correspondant à la solution d’un problème simple et écriture des séquences de programme demandées correspondantes. La programmation devra être réalisée dans un langage évolué choisi par le candidat, au moment de son inscription, sur la liste fixée par arrêté du ministre intéressé en application de l’article 9 de l’arrêté du 10 juin 1982 susvisé.

Durée : 4 heures - coefficient 4. Toute note inférieure à 10 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.

Admission

  • Épreuve  n° 1 : épreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle.

Cette épreuve consiste en un entretien avec le jury visant à apprécier les aptitudes et la motivation du candidat et à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle. Pour conduire cet entretien, qui a pour point de départ un exposé du candidat sur son expérience professionnelle, d’une durée de huit minutes au plus, le jury dispose du dossier constitué par le candidat en vue de la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle.

Au cours de cet entretien, le candidat est également interrogé sur des questions relatives à des connaissances administratives générales.

Le candidat établit un dossier de reconnaissance des acquis de son expérience professionnelle, qu’il remet au service organisateur à la date fixée dans l’arrêté d’ouverture du concours. Le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle n’est pas noté.

Le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle ainsi que le guide d’aide au remplissage sont disponibles sur le site internet de la DGDDI. Le dossier est transmis au jury par le service gestionnaire du concours après l’établissement de la liste d’admissibilité.

En vue de l’épreuve de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle, le jury utilise une grille d'évaluation (pdf - 58 Ko) dont le contenu est chaque année mis en ligne sur le site internet du ministère chargé des douanes.

Durée : 25 minutes - coefficient 5. Toute note inférieure à 5 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.
 
  • Épreuve n° 2 : informatique

L’épreuve comprend deux parties :

  • exposé sur un sujet parmi deux tirés au sort par le candidat, pendant une durée de cinq minutes
  • échange avec le jury à partir de l’exposé et questionnement en rapport avec le sujet et/ou éventuellement le programme pendant vingt-cinq minutes.

Préparation : 15 minutes - exposé et questions : 30 minutes - coefficient 2. Toute note inférieure à 10 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.

Programme des épreuves et liste des langages PDF (valable à compter du concours organisé au titre de 2021) 

  • Epreuve n°3 : traduction 

Traduction d'un texte en anglais issu d'une revue ou d'une documentation informatique.

Durée : 1 heure 30 - coefficient : 1. Cette épreuve ne comporte pas de note éliminatoire.

Inscription au concours de programmeur des douanes

Dès l'ouverture officielle des concours, les inscriptions aux concours de catégorie A et B peuvent être effectuées :

Contacts

Pour tout renseignement, les candidats peuvent s'adresser :